CRÉER UN PROFIL

Comprendre

Le Guichet unique pour la transition alimentaire (GUTA) est né de plusieurs constats et questionnements. Face à l’urgence climatique et sociale, comment agir concrètement en faveur d’un système alimentaire juste et durable à l’échelle d’une ville ? Devant les difficultés vécues par le secteur bioalimentaire à Montréal comme ailleurs, comment promouvoir le changement de manière compatible avec les défis du quotidien ?

Pensé comme une réponse pragmatique à des enjeux complexes, le GUTA est le fruit d’une réflexion globale sur le rôle de l’alimentation pour les hommes et la planète. Porté par le Conseil du Système alimentaire montréalais (Conseil SAM), il partage la vision d’une alimentation saine, diversifiée, de proximité, abordable et durable pour toute la population montréalaise.

PENSER GLOBAL

On parle souvent de transition écologique pour désigner une transformation sociétale qui mène d’un modèle de production et de consommation non soutenable, priorisant la croissance économique, vers un modèle de consommation plus respectueux des ressources – limitées – de la planète.

Si on s’intéresse aux impacts socio-environnementaux liés à la consommation d’un individu ou d’un système, le volet alimentation figure généralement en première position.

En effet, l’ensemble du cycle de vie des aliments doit être pris en compte pour percevoir les réelles conséquences de nos choix de consommation : modes de production, processus de transformation, circuits de distribution, modes de consommation et enfin gestion de la fin de vie des denrées… Le chemin parcouru entre le champ et l’assiette – dans le meilleur des cas – est souvent long et semé d’embûches. La déforestation, la perte de biodiversité, la pollution des sols et la consommation massive d’énergies fossiles ne sont que quelques-uns des impacts environnementaux directement connectés à nos choix de consommation.

Dans un contexte où les répercussions du changement climatique se font de plus en plus pressantes, la transition alimentaire s’impose comme une évidence pour tendre vers un régime de santé planétaire, soit un système alimentaire mondial juste et durable, au service de la santé et de la planète.

PENSER POSITIF

Le GUTA propose de penser l’alimentation comme un puissant levier d’action qui se concrétise notamment par la réduction
de l’empreinte écologique des commerces alimentaires montréalais. Avec près de 14 000 établissements alimentaires1 sur son territoire, Montréal représente un acteur majeur du secteur alimentaire canadien, ainsi qu’une capitale de la gastronomie nord-américaine.

Tous ces acteurs sont en première ligne pour opérer la transition alimentaire en adoptant des pratiques écoresponsables au sein de leurs établissements, mais également en les diffusant auprès d’une population de plus en plus mobilisée et sensibilisée.

En effet, une étude de Montréal – Métropole en santé commandée en 2021 à la firme Léger démontre que pour la population montréalaise, l’heure est à l’alimentation durable : 62 % d’entre eux disent prioriser les commerces alimentaires offrant des produits locaux et 29 % privilégient les restaurants offrant des alternatives végétariennes. Ils sont également 72 % à souhaiter que la vaisselle en plastique soit interdite, et 56 % à privilégier les restaurateurs et détaillants qui œuvrent pour réduire leurs déchets.2

Par ailleurs, un sondage sur l’écoresponsabilité a été réalisé en 2019 par l’École de santé publique de l’Université de Montréal pour la Division de l’inspection des aliments de la Ville de Montréal auprès de 265 commerces alimentaires montréalais, principalement des épiceries et restaurants de petites bannières ou indépendants. Sur l’ensemble des répondants, 65 % souhaiteraient obtenir un soutien pour réduire leur empreinte écologique sur différents enjeux tels que la gestion des matières résiduelles, l’achat local et le don aux organismes à but non lucratif.

1Données ouvertes de la Division de l’inspection des aliments de la Ville de Montréal
2Bilan des impacts de la pandémie de COVID-19 sur l’alimentation à Montréal

Le GUTA se positionne donc à la croisée de ces enjeux en opérant le maillage entre une multitude de ressources ciblées et un réseau de partenaires qualifiés d’une part, et les besoins et attentes des commerces alimentaires montréalais d’autre part.

En reconnaissance de leur rôle fondamental pour incarner l’alimentation de demain, le GUTA propose son soutien aux commerces souhaitant réduire leur empreinte écologique en agissant sur une première série d’enjeux identifiés comme prioritaires :

RÉDUIRE LE GASPILLAGE,
RÉDUIRE LES EMBALLAGES,
AUGMENTER LES ACHATS LOCAUX,
AUGMENTER LES OPTIONS VÉGÉTALES.